>Equipe Lestamp Fiches individuelles des Membres
Université de Nantes sociologie  Colloque Sociétés de la Mondialisation
 

Cliquer sur l'image...

 
Université de Nantes Sociologie
 
Prolétarisation des mondes ouvriers
Nantes L'excès-la-ville Histoire Sociologie
Le rire de Norma Jean Baker Marylin 2012
Hommage à C Leneveu -Il n'est pas besoin..
A so small world : interdit sociologique
Traces et contrastes du décor populaire
Variations anthropologiques
 Ethos de la juste mesure
Les ouvriers des chanson
L'envers du décor : les peuples de l'art
Les ouvriers Nazairiens ou la double vie
Parlers ouvriers, parlers populaires
Corps et imaginaire dans la chanson réaliste
Apocalypse à Manhattan
Du commun, Critique de sociologie politique
Des cultures populaires
Odyssée du sujet dans les sciences sociales
Espaces-Temps Territoires/réseaux
Corpographie d'une voix Ed. Piaf intégrale
Rapport à l'écriture
Sciences sociales et humanités
Un "art" contre-culturel, la rave..
Le temps incertain du goût musical
Hommage C Leneveu-Le poids la perte des mots
Chanson comme écriture de l'effusion
 
Les peuples de l'art
French popular music
Libre prétexte
De Bretagne et d'ailleurs
Eros et société Lestamp-Edition 2012
Des identités aux cultures
The societies of globalisation
Changements sociaux/culturels ds l'Ouest
Saint-Nazaire et la construction navale
L'ouest bouge-t-il ?
Crises et Métamorphoses ouvrières
Usine et coopération ouvrière
Transformation des cultures techniques
E Piaf La voix le geste l'icône-Anthropologie
La CGT en Bretagne, un centenaire
Espaces Temps & Territoires Lestamp-Ed.

Le Bel ordinaire JDeniot critiques et CR.

Bilan réflexif Itinéraires Sces sociales. @book. intégral

    __________________

 Evenements

 

Dernières parutions en 2014

 

 Aux éditions Le Manuscrit,  Paris

 

-Eros et liberté J-A DENIOT, J REAULT...

 

-Actualité de la pensée grecque, J REAULT

 

Aux éditions du Lestamp, Nantes

 

-Le genre et l'effroi d'après Judith B. par J-A DENIOT.Nantes Lestamp

 

-Chile un pais brutalmente enfermo. Rodrigo PAZ

____________________
 
25, Boulevard Van Iseghem
44000 - NANTES
Tél. :
Fax :
02 40 74 63 35, 06 88 54 77 34
02 40 73 16 62
lestamp@lestamp.com

  > Newsletter lestamp  
 

www.sociologiecultures.com Découvrez des synthèses portant sur des thèmes de la sociologie et du développement des cultures populaires, de l'esthétique de la chanson, des connaissances appliquées. Des tribunes s'engageant sur le rapport de l'anthropologie fondamentale des sociétés et des politiques aux sciences sociales, des liens vers des sites web de référence. Si vous voulez les télécharger en vous abonnant, Lestamp-copyright. cliquez ici.

La Normalité, 8° Eté du Lestamp jeudi 27 vendredi 28 samedi 29  juin 2013 Nantes

 
 

Eté du Lestamp 2012, Des hommes des femmes Inerties et métamorphoses anthropologiques

 
J Deniot M Petit-Choubrac J Réault L Danchin, 8 mars 2013 Galerie Atelier-Expo Nantes

Sociologie Nantes

Joëlle Deniot Professeur de sociologie à l'Université de Nantes - Habiter-Pips,  EA 4287 - Université de Picardie Jules Verne - Amiens Membre nommée du CNU Affiche de Joëlle Deniot copyright Lestamp-Edition 2009

Sciences sociales et humanités Joëlle Deniot et Jacky Réault : colloque l'Eté du Lestamp avec HABITER-PIPS Université de Picardie Jules Verne.
Université de Picardie Jules Verne- LESTAMP, Amiens H-P Itinétaires de recherche à l'initiative de Jacky Réault
Joëlle Deniot et Jacky Réault Etats d'arts Affiche de Joëlle Deniot copyright Lestamp--Edition 2008

Joëlle Deniot Jacky Réault 2006 Invention de l'Eté du Lestamp devenu Colloque du Lieu commun des sciences sociales

 

 
 
Prise de parole en public
Gestion des connaissances KM
Gestion des conflits
Bilan professionnel
Ingénierie de formation
Certification des formateurs
Préparation au concours
Orientation professionnelle
Formation au management public
Conduite de réunions participatives
Gestion du stress au travail
Management de projet
Réussir la prise de poste
Formation coaching de progression
Conduite du changement
Université de Nantes Sociologi eJ Deniot J Réault  CDrom The societies of the globalization Paris LCA 2007

Nantes sociologie

Pour un écosystème réel et virtuel des social scientists  et des sites ouverts à un lieu commun des sciences sociales et à la multiréférentialité

Revues en lignes,

-Pour un lieu commun des sciences sociales

 www.sociologie-cultures.com  

-Mycelium (Jean-Luc Giraud, Laurent Danchin=, Cliquer pour découvrir les nouveautés de septembre 2012

-Interrogations

http://www.revue-interrogations.org/actualite.php?ID=95li

Cliquez sur l'image pour accéder au film sur Youtube Joëlle Deniot. Edith PIAF. La voix, le geste, l'icône. de ambrosiette (Jean Luc Giraud sur une prise de vue de Léonard Delmaire Galerie Delta Paris 7 09 2012 J A Deniot M Petit-Choubrac,J Réault  L Danchin, J L Giraudtous édités au  Lelivredart

 

Eros et sociétés

       Vouloir vivre vouloir jouir vouloir mourir vouloir tuer*

actualisé le 22 janvier 2018

 

 

Les sciences sociales et Eros, au risque de la multiréférentialité

 

Livre collectif sous la direction de Joëlle Deniot et Jacky Réault

réalisé avec Léonard Delmaire

 

 315 pages papier glacé, 61 illustrations majoritairement en couleur, quatre interludes philosophiques, philologiques et littéraires.

Eros et Société est présenté dans la collection l’Eté du Lestamp dans la nouvelle série les Cahiers du Lestamp-Habiter-PIPS dont il constitue le Numéro 3, et le 4° Cahier du Lestamp.

L’édition princeps de février 2012 est épuisée. Une réédition est envisagée de tout ou partie.

Le livre reste disponible dans les Bibliothèques Universitaires suivantes (Source Sudoc)

 

 

Critiques

 

Lire ci-dessous

 

1°) Les BU où trouver Eros et société.

 

      2°) La recension du livre dans le dossier publié dans SociologieS par

 Florenza GAMBA et Alessandro Porrovecchio en 2007

 

3°)le Compte-rendu de Pascal FUGIER, docteur en sociologie dans la Revue Interrogations, Janvier 2014.

4°) La lecture notamment de Clelia Van Lerberghe et Josef Schovanec par le philosophe allemand, Arno Munster, spécialiste de H Marcuse..

 


1

 

http://www.sudoc.fr/158697707

 

Titre: 

Eros et société [Texte imprimé] : [vouloir vivre, vouloir jouir, vouloir mourir, vouloir tuer] : [colloque, Nantes, 25 juin-27 juin 2009 / organisé par le LESTAMP de l'Université de Nantes et le laboratoire Habiter-PIPS de l'Université de Picardie] ; textes réunis à l'initiative de Joëlle Deniot, Jacky Réault avec Léonard Delmaire

Auteur: 

Deniot, Joëlle (1949-....)

 


Eros et société
 [Texte imprimé] : [vouloir vivre, vouloir jouir, vouloir mourir, vouloir tuer] : [colloque, Nantes, 25 juin-27 juin 2009 / organisé par le LESTAMP de l'Université de Nantes et le laboratoire Habiter-PIPS de l'Université de Picardie] ; textes réunis à l'initiative de Joëlle Deniot, Jacky Réault avec Léonard Delmaire
Auteur: 
S.V.P. notez que les documents ne sont pas tous disponibles pour le

 

Arno Munster

De : arno munster [mailto:arnomunster@yahoo.fr]
Envoyé : dimanche 18 mars 2012 11:17
À : Jacky REAULT <jacky.reault@wanadoo.fr>
Objet : Re : Prenez garde à Facebook et autre big brother à patte de velour amical

 

Cher Jacky Réault,
 .../...

Je profite de l'occasion pour vous accuser, hélàs, avec un grand retard (mais j'étais très pris ces dernières semaines avec des voyagers et des colloques), réception des actes du colloque nantais "Eros et Société"(L'été de Lestamp), un volume bien réussi dont j'ai déjà lu, avec beaucoup d'intérêt et de satisfaction, un certain nombre de contributions, entre autres, celle de Clélia Van Lerberghe sur Jan Patocka clelia.van.lerberghe.ete.du.lestamp.2009et celle de  Josef  Schovanec sur  "Heidegger ou l'éros de l'être".

 

Fiorenza GAMBA

Éros et Thanatos. Représentations, enjeux théoriques et perspectives empiriques en sociologie

Présentation du Dossier « Éros et Thanatos »

Eros and Thanatos. Representations, conceptual issues and empirical perspectives in sociology

Fiorenza Gamba et Alessandro Porrovecchio

Texte | Bibliographie | Citation | Auteurs

 

Extraits :

"1-L’objectif de ce dossier dédié à Éros et Thanatos est de proposer une collection de contributions sur le thème du sexe, de la mort et de leurs représentations corporelles, en offrant ainsi une perspective socio-anthropologique centrée sur la sociologie de la culture, qui prenne également en considération les approches interdisciplinaires limitrophes.

2-La question de l’interaction entre sexe, mort et corps, tout en restant marginale en ce qui concerne les études sociologiques et anthropologiques, se révèle pourtant un défi éthique, conceptuel, épistémologique et méthodologique très important, qui peut offrir de nouvelles interprétations aux problématiques qui caractérisent le scénario sociologique, anthropologique et philosophique contemporain.

3-Cela se manifeste dans le cadre d’une approche socio-anthropologique qui essaie de mettre en valeur les thèmes de la sociologie de la culture, attentive, quant à elle, à repérer les signaux apparemment plus objectifs ou neutres et à les analyser au prisme de la signification, de l’organisation des valeurs, de la production de représentations et d’imaginaires. Autrement dit, de tout ce qui est une trace de transformations et de différences sociales. Dans cette perspective, la thanatologie et plus précisément l’anthropothanatologie telle que la définissait son fondateur Louis-Vincent Thomas, en tant que savoir transversal (intégrant plusieurs domaines) axé sur la mort (Thomas, 1975, pp. 10-14), permet de percer moins l’opposition/relation entre Éros et Thanatos que leur tension paradoxale dans le corps, lieu emblématique de la vie et de la mort, qui rebondit dans différentes sphères de l’expérience humaine. Dans ce cadre incontournable demeure son analyse portant sur le cadavre (Thomas, 1980, pp. 16-21), comme point « crucial » d’ambiguïté objective révélant toute la difficulté de séparer les deux sphères – Éros et Thanatos – l’une de l’autre : rien ne paraîtrait plus évident que la séparation ontologique entre la vie et la mort, tandis que rien n’apparaît plus incertain que cette séparation dans l’observation des corps. Une ambiguïté qui est aussi culturelle, car, comme il a été relevé par David Le Breton (2006), le corps, dans ce cas-là le cadavre, est ambigu en raison des différences culturelles manifestées à son égard, ayant leur origine dans l’abîme de sens – universel – ouvert non seulement par la mort, mais aussi par le corps et par le cadavre lui-même (Le Breton, 2006, p. 88).

4-C’est exactement sur ce croisement entre l’opposition classique Éros/Thanatos et l’ouverture féconde apportée par la thanatologie au sujet du corps que ce Dossier a été défini à l’égard de son champ et de ses thèmes, dans le but explicite de détecter les tendances des études actuelles.

Etc...

 

16Il est alors opportun de citer quelques ouvrages collectifs récemment parus en France qui témoignent de la pluralité et de la transversalité des approches. Ainsi, le dossier « Éros et société : vouloir vivre, vouloir jouir, vouloir mourir, vouloir tuer », dirigé par Joëlle Deniot et Jacky Réault (L’été du Lestamp, 2012) est une collection des contributions qui, sous l’égide de la socio-anthropologie, relève de la rencontre entre champs de recherche et objet multiples (anorexie, musique, art, etc.) où Éros prime ; "

'Fin de l'extrait, l'ensemble du dossier est disponible en ligne mais sujet à droit d'auteur".

pascal.fugier.interrogations.n.17.eros.et.societe.lestamp

FUGIER PASCAL

 

Accueil du site > Numéros > N°17. L’approche biographique > Notes de lecture > Joëlle Deniot et Jacky Réault (dir.), Éros et Société. Vouloir vivre, vouloir (...)

 http://www.revue-interrogations.org/Joelle-Deniot-et-Jacky-Reault-dir

 

 

Joëlle Deniot et Jacky Réault (dir.) avec Léonard Delmaire

 Éros et Société. Vouloir vivre, vouloir jouir, vouloir mourir, vouloir tuer

 

 

Joëlle Deniot et Jacky Réault (dir.), Éros et Société. Vouloir vivre, vouloir jouir, vouloir mourir, vouloir tuer, Cahier n°3, Nantes, Editions Lestamp Association, février 2012

              

 

            Cet ouvrage collectif, dirigé par Joëlle Deniot et Jacky Réault (avec la contribution de Léonard Delmaire), réunit des textes issus du colloque organisé à Nantes en juin 2009 par l’équipe du Lestamp (Laboratoire d’Etudes Sociologiques des Transformations et Acculturations des Milieux Populaires), en partenariat avec le laboratoireHabiter PIPS de l’Université d’Amiens. Contribuant à l’essor d’une socio-anthropologie des sentiments et des émotions, l’ouvrage se situe dans la continuité du colloque fondateur organisé par Joëlle Deniot en 2000 à l’Université de Nantes, Nommer l’amour. Les dix-sept chapitres agencés sont ponctués par quatre interludes philosophiques, philologiques et littéraires, qui participent de l’originalité de l’ouvrage.

 

Par-delà la diversité des objets et des champs de recherche investis (l’art, l’autobiographie, la musique, l’École, les jeunes des cités, la criminalité, l’anorexie, etc.) et des disciplines (l’anthropologie, l’histoire, la littérature, la philologie, la philosophie, la psychanalyse, la psychosociologie et la sociologie), c’est autour de la thématique d’Éros, conçu comme mythe, symbole, schème et/ou concept, que près de vingt chercheurs se trouvent ainsi réunis. Éros et civilisation d’Herbert Marcuse (Marcuse, 1963) occupe une place de premier plan dans deux articles, à commencer par celui d’Arno Münster, qui en propose une relecture critique. Y est introduite la thèse vitaliste et freudo-marxiste de la répression fondamentale et de la sur-répression des pulsions, leur désexualisation comme leur désublimation et leur canalisation au nom du principe de rendement capitaliste. L’enquête qualitative que Laure Ferrand a menée auprès d’amateurs de rock, et présentée ensuite, renverse la thèse marcusienne [1], dans le sens où les concerts constituent un moment d’effervescence collective, de dépassement de soi et de décharge émotionnelle, en rupture avec l’ordinaire de la vie quotidienne et étranger à son principe de rendement. « Le concert de rock est l’expression paroxystique du principe de plaisir. » (p. 118).

Plutôt que de s’appuyer sur les travaux d’Herbert Marcuse, Clélia Van Lerberghe rend compte des différentes formes de l’Éros à partir de la phénoménologie du philosophe tchèque Jan Patočka et de sa conception des différents modes d’expression de la force vitale au sein des mouvements d’enracinement, de reproduction fonctionnelle et de percée de l’existence (p. 149). Pierre Cam propose pour sa part une relecture de l’étude fondatrice et controversée qu’Alfred Kinsey (Kinsey, 1948) a consacrée au comportement sexuel, sans écarter les critiques dont elle a été l’objet (concernant le mode d’échantillonnage, la conduite « musclée » des entretiens, l’implication idéologique des chercheurs…). Il souligne que si Alfred Kinsey interroge la sexualité et les relations conjugales en les inscrivant dans leur contexte socio-culturel et historique (l’effet déterminant de l’éducation, la religion, la classe sociale d’appartenance, la génération…), il les étudie aussi par le prisme de la trajectoire biographique de chaque partenaire, en s’intéressant en particulier aux expériences vécues durant l’adolescence. Il repère ainsi que la carrière sexuelle des femmes (dans l’acception beckerienne du terme) s’initie de façon moins institutionnalisée que celle des hommes, ce qui confère aux femmes « une large place à l’improvisation » (p. 67).

 

La polymorphie d’Éros transparaît au fur et à mesure des contributions. Aussi bien l’Éros platonicien et néoplatonicien que l’Éros freudien sont marqués du sceau de l’ambivalence, comme le soulignent Joëlle Deniot et Jacky Réault dans la présentation de l’ouvrage (p. 5). Nous retrouvons cette insistance sur l’ambivalence de l’Éros dans l’analyse autobiographique que livre Antoine Baczkowski, se référant à la fois au mythe d’Éros relaté par Platon et à la métapsychologie freudienne. Cette analyse le mène à l’hypothèse de sa « névrose de classe » (p. 141), en référence à la sociologie clinique de Vincent de Gaulejac.

 

Les textes de Marc Chatellier et de David Morin-Ulmann sont plus largement consacrés à l’Éros freudien. Le premier l’inscrit dans le champ éducatif, au sein duquel il défend l’importance d’instituer des espaces d’écoute au service des élèves en difficulté scolaire, reconnus comme des sujets désirants et dont la subjectivité est le terrain de conflits psychiques. Le second rend compte de la mise en scène cinématographique de l’inconscient pulsionnel freudien à partir d’un corpus de films d’horreur cultes. Selon lui, « la production cathartique d’images d’horreur [est] une des stylisations (culturelles) de la figure du Ça » (p. 272).

 

La complexité d’Éros est aussi relative aux concepts avec lesquels on l’associe. Ainsi, Éros se trouve lié au désir d’extimité [2] sous la plume de Gérard Dehier, à partir du fameux récit autobiographique que Catherine Millet consacre à sa vie sexuelle. Amandine Cha-Dessolier lie l’érotisme et l’abject à partir d’exemples artistiques et s’intéresse ainsi à la « part maudite » de l’art, pour reprendre un concept cher à George Bataille et auquel se réfère l’auteur. Or, si l’interdit du dégoût sur lequel se fonde la représentation artistique demeure encore d’actualité, plusieurs artistes contemporains (comme Berlinde de Bruyckere, Andres Serrano…) s’efforcent d’établir l’abject au rang de catégorie esthétique, donnant ainsi à l’abjection artistique un rôledésublimatoire (p. 50), participant à la transgression de certains tabous.

 

Les actes transgressifs sont aussi traités par Delphine Colas qui s’intéresse aux femmes condamnées pour crime passionnel à l’encontre de leur conjoint ou compagnon. Les récits qu’elles lui livrent situent les problématiques liées à l’excès ou au défaut de socialisation de leur ’identité de femme’ au fondement de leur acte criminel. La figure maternelle y joue alors souvent un rôle (contre-)identificatoire central. Mouvement inverse du geste criminel, l’incorporation des poussées excessives d’Éros est évoquée dans la contribution de Karine Briand consacrée aux personnes anorexiques et dont elle retrace la carrière à partir des recherches menées par Muriel Darmon (Darmon, 2008). Anne Helias recueille elle aussi des récits mettant en intrigue la passion amoureuse qui, comme « figure, extrême, du désir » (p. 196), peut occasionner bien des excès et des tragédies qui semblent échapper à la raison ou à la « pensée raisonnable » (p. 202). Elle complète son recueil de données par l’analyse de récits de passion amoureuse émanant de romans et films d’amour, et ce n’est alors plus la mère mais l’imaginaire cinématographique qui constitue un véritable modèle identificatoire. De plus, Anne Helias tâche de faire transparaître la forme archétypale des récits de passion amoureuse, qui se structurent selon elle en trois « mythèmes » : « l’obstacle ou l’amour interdit, l’ambivalence ou le dilemme, l’issue fatale ou la chute : la résolution dans la mort. » (p. 204).

 

À la marge de la thématique de l’ouvrage, Sébastien Peyrat traite du rapport à la loi qu’ont les jeunes des cités. À l’opposé des thèses enfermant cette population dans l’anomie, l’auteur insiste sur la manière dont la vie quotidienne dans la cité est régulée par un ensemble de normes et de valeurs reconnues par les jeunes et qui y sont établies et transmises selon des modalités genrées et intergénérationnelles. L’entraide et la solidarité sociale des jeunes entre eux constituent « une culture d’Éros social » (p. 98) qui peut s’organiser au détriment de la vie privée et de l’intimité de chacun.

 

Joëlle-Andrée Deniot revient sur les images qui se sont imposées à elles lorsque le thème d’ « Éros et société  » s’est profilé. C’est ainsi sur le terrain de l’art pictural, de la sculpture et du cinéma qu’elle questionne Éros. Or, ses différentes figurations sont selon elle construites sur « deux schèmes se combinant à savoir, d’une part le schème de l’augmentum (état de crise culminante dont on ignore le dénouement) et d’autre part le schème du regard latéral, de sauvegarde (tant esthétique que morale) de l’angle mort » (p. 230). Parmi les illustrations commentées par l’auteur, nous trouvons particulièrement éclairante celles relatives au film Hiroshima mon amour (Resnais, 1959), mise en scène de l’ouvrage de Marguerite Duras, et qui permet à Joëlle Deniot d’interroger « la force thanatique et vitale de l’oubli » (p. 242) ainsi que la figuration obscène de la douleur que peut provoquer la mort de l’être aimé. Enfin, Jacky Réault apporte un éclairage historique du concept, en interpellant notamment Éros à partir de Narcisse qui, structurellement, « est mime inversé d’Eros » (p. 291).

 

Cet ouvrage collectif permet d’élucider les différentes formes et figures que peut incarner Éros, en étudiant notamment son enracinement mythologique et son fondement archétypal. Il rassemble des chercheurs aux affiliations institutionnelles très diverses, qui participent de son originalité et de sa portée heuristique, à contre-courant de l’esprit de paroisse qui tend à régner dans nombre de colloques universitaires…

 

Bibliographie

Darmon Muriel (2008), Devenir anorexique. Une approche sociologique, Paris, La Découverte.

Kinsey Alfred (1948), Le Comportement sexuel de l’homme, Paris, Pavois.

Marcuse Herbert (1963), Eros et civilisation, Paris, Minuit.

Tisseron Serge (2011), « Intimité et extimité », Communications, n°88, pp. 83-91.

 

 

Notes de Pascal FUGIER

[1] Herbert Marcuse (Marcuse, 1963) soutient que l’essor du capitalisme a institué un principe de réalité utilitariste, qui constitue une forme de répression et d’instrumentalisation de la sexualité (située sous l’égide du principe de plaisir). Selon lui, les dépenses pulsionnelles et les socialités qu’occasionnent notamment les pratiques culturelles sont désormais soumises à des finalités productives.

[2] L’extimité est un concept élaboré par le psychanalyste Serge Tisseron. Le désir d’extimité renvoie au « processus par lequel des fragments du soi intime sont proposés au regard d’autrui afin d’être validés » (Tisseron, 2011, p. 84).

 

 

Pour citer l'article, Fugier Pascal, « Joëlle Deniot et Jacky Réault (dir.), Éros et Société. Vouloir vivre, vouloir jouir, vouloir mourir, vouloir tuer », dans revue ¿ Interrogations ?, N°17. L’approche biographique, janvier 2014 [en ligne],http://www.revue-interrogations.org/Joelle-Deniot-et-Jacky-Reault-dir (Consulté le 10 avril 2014).


Joëlle Deniot Professeur de sociologie à l'Université de Nantes - Habiter-Pips,  EA 4287 - Université de Picardie Jules Verne - Amiens Membre nommée du CNU

Joëlle Deniot croise le thème de l'amour  avec les voix de femmes de la dite chanson réaliste dès son colloque fondateur de 1997. Elle  initie les principes d' une anthropologie de l'amour dans l'appel à communiquer du colloque Université de Nantes 2000 ,cliquer : Nommer l'amour

Jacky Réault directeur du GIRI CNRS 1988-1992

Jacky Réault intègre l'eros sociétal, versus l'identité négative des élites urbaines mondialisées, spécialement en France, dès Formes de vie ouvrières et écosystèmes sociaux de reproduction Université de Nantes Lersco-CNRS 1989.) et dans (cliquer Nicolas et Ségolène ou le mystère de la Dame de Vix *, in Cah du Lestamp N° 3, (cliquer;- Espaces, temps et territoires. Nantes Lestamp-UPJV, 2010  --et * http://www.sociologie-cultures.com

 

Léonard Delmaire, historien, Master de sociologie et Master EPIC Editeur maquettiste

Léonard Delmaire est notamment l'auteur de Entre passé, présent et conditionnel, le temps incertain du goût musical. in Cah du Lestamp N° 3, (cliquer;- Espaces, temps et territoires. Nantes Lestamp-UPJV, 2010

 

 


 

 

Eros sauvage, Eros sublimé : son mythe, son schème, son tragique sont inscrits au cœur des cultures, de leurs réflexivités artistiques et scientifiques.

De Platon à Freud, pour ne prendre que ces deux grandes références, Eros, symbole et/ou concept, interroge le désir, l’élan dynamique qui tout à la fois maintient l’être, le sujet dans son unité et le projette dans le rapport à l’Autre ainsi que dans la connaissance intuitive du monde à contempler, transformer ou détruire.

Car Eros ambivalent est aussi dévoration ; il est manque, faille, débordement au-delà du bien et du mal dont les pulsations biographiques définissent contours et styles de la personne, dont les pulsations historiques définissent contours et styles des sociétés.

On le nomme pulsion, force, volonté de vie – et ce n’est jamais tout à fait la même chose – car d’univers philosophiques pluriels en univers psychanalytiques, on
a, dans chaque cas, changé d’épistémologie.





Publié en février 2012

le  N° 3 des Cahiers du Lestamp-Habiter-PIPS

 par Lestamp-Edition Nantes

Eros et Société

L’été du LESTAMP

Cahier n°3 Lestamp – Habiter-PIPS

Eros et Société

Février 2012

Textes réunis à l’initiative de

Joëlle Deniot

Jacky Réault

avec

Léonard Delmaire

Sommaire

 

Présentation Eros et Société : vouloir vivre, vouloir jouir, vouloir mourir, vouloir tuer

Joëlle Deniot, Jacky Réault p. 5

Eros, sublimation, répression et critique civilisationnelle dans l’oeuvre de Marcuse

Arno Munster p. 8

Faut-il tuer Eros ?

Gérard Dehier p. 22

Le jouir traumatique de l’expérience esthétique de l’abjection dans l’art contemporain

Amandine Cha-Dessolier p. 40

Questionner le sexe

Pierre Cam p. 55

Interlude I p. 73

Carpe Diem : sagesse populaire au féminin

Elizabeth Lisse p. 77

Cité de Lois et cités de Justice, d’un imbroglio juridique à une société idéale

Sébastien Peyrat p. 92

Freud à l’école ? Quand l’institution résiste…

Marc Chatellier p. 105

Les concerts de rock ou l’expression collective d’un vouloir-vivre et d’un désir de reliance

Laure Ferrand p. 117

Mon trouble-fête, l’eros juvénile et contrarié d’une rave

Antoine Baczkowski p. 127

Interlude II p. 145

Le démonisme et son dépassement, les modalités de l’Eros dans le mouvement de l’existence selon Jan Patočka clelia.van.lerberghe.ete.du.lestamp.2009

Clélia Van Lerberghe p. 149

Le crime passionnel, tuer pour exister

Delphine Colas p. 166

Heidegger ou l’Eros de l’être, des traditions de l’ailleurs à une conception alternative des sciences de l’esprit

Josef Schovanec p. 182

Eros en miroir, les révélations de la passion amoureuse

Anne Hélias p. 196

Interlude III p. 215

Le rêve noir… Hantise, corps, corpus

Joëlle Deniot p. 219

An.orexis, entre Eros et chaos

Karine Briand p. 259

Promenons-nous dans l’Amazonie psychanalytique

David Morin-Ulmann p. 270

Erographie, Démocratie, Démographie

Jacky Réault p. 281

Interlude IV p. 313

 LESTAMP, 25 Boulevard Van Iseghem 44000 Nantes
 


Droits de reproduction et de diffusion réservés © LESTAMP

Joëlle Deniot Professeur de sociologie à l'Université de Nantes - Habiter-Pips,  EA 4287 - Université de Picardie Jules Verne - Amiens Membre nommée du CNU Affiche de Joëlle Deniot copyright Lestamp-Edition 2009

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://atelierexponantes.blogspot.fr/2013/01/mireille-petit-choubrac-exposition.html  ,

 

Evenements

Nantes

Semaine du 4 au 10 mars 2013

 

a la Galerie Atelier-Expo

14 rue Joseph Caillé

s'est déroulée l'exposition des dessins, encres, gouaches, fusains, de Mireille Petit-Choubrac qui a illustré le livre Edith Piaf, la voix le geste l'icône.. Paris, Le livredart (cliquer).

 

Le vendredi 8 mars

lors du vernissage (18 h 30), Laurent Danchin, critique d'art, animera  à partir de 19 h 15 15 une table ronde qui permettra à l'artiste, à  l'auteur, Joëlle Deniot, et à son préfacier, Jacky Réault, d'expliciter le sens et les enjeux artistiques, sociologiques et anthropologiques d'un tel ouvrage.

 

Que signifie l'insertion pérennisée dans une culture populaire et commune française  comme universelle, de la voix iconisée et des chanson d'Edith Piaf ?  

 

 Quel est le statut intellectuel d'un tel ouvrage très singulier entre sciences sociales revisitées et culture commune ?

Un débat sera ouvert avec la salle à l'issue duquel la chanteuse Violaine Guénec et l'accordéoniste Bertrand Bugel interpréteront des chansons d'Edith Piaf.

_________________________________________

 

Les superbes images de Mireille Petit-Choubrac pour l'Edith Piaf de  J A Deniot, sont offertes par Jean-Luc Giraud sur Youtube

Cliquez sur l'image pour accéder au film sur Youtube

 

Eros et société, Le Manuscrit, Bronze de Françoise Marbleu Galerie Delta ParisHommage à Françoise Marbleu qui nous a permis la reproduction de son superbe bronze à l'occasion de la sortie de Eros et Liberté, Le Manuscrit Paris 29 jlt 2014

Eros des ascendances, l'homme vers la femme vers le ciel* Galerie Delta Paris)

*ce titre à l'instar de la spatialisation du bronze est pure interprétation du Lestamp et n'engage pas le peintre.

 

 

Eros et Liberté Juillet 2014) , s'inscrit dans le fil de Eros et société

Cliquer sur le l'image pour plus d'informations

 

Eros et Liberté, Deniot Mouchtouris Réault. Paris Le Manuscrit 2014

 

LES VOEUX DU LESTAMP POUR 2016

 

Voeux du Lestamp 2016 Ré-enchantez-vous.

 

LE 10° ETE DU LESTAMP

 

 LES 30 JUIN 1° JUILLET, 2 Juillet 2016

à  Nantes

 

Sur le thème le plus problématique et le plus tabou de l'époque de la mondialisation sans sujet (Kaos)

 

le mal

 

Aux limites des sciences sociales

10ieme.ete.du.lestamp.2016.le.mal.

Pour soumettre un projet de com.: joelle.deniot@wanadoo.fr

et jacky.reault@wanadoo.fr

 

____

 

 

Kaos 2012 essai plastique de Jacky Réault tous droits réservés): la face de notre monde montre-t-elle encore une "vis formandi" C Castoriadis) à l'oeuvre ?Kaos, Edition d'Eros et societés Essai plastique à l'occasion de l'...Jacky Réault

Rebaptisé  Kaos, ou la mondialisation sans sujet Janvier 2016

 

 

Sociologie Philosophie Esthétique Sémiologie Anthropologie

PARIS NANTES

 

LE SENTIMENT ESTHETIQUE

Essai transdisciplinaire

 

Joëlle-Andrée-Deniot

 

Le Manuscrit Paris

 

Joëlle-Andrée DENIOT, Le sentiment esthétique.essai transdisciplinaire. Le Manuscrit.Janv.2018

*

 

 

voeux.du.lestamp.pour.2018

Sociologie Voeux du LESTAMP pour 2018.

 


 
_______________________________________________________

Droits de reproduction et de diffusion réservés © LESTAMP
 
 
 


LIENS D'INFORMATION
 

 Paris formation    I    Nantes formation   I   Formations management   I   Formations communication   I   Formations ressources humaines   I   Développement personnel   I   Stratégies marketing LCA consultants  I  LCA formation  I  Internet informatique  I  Manouia conseils  I  Jacky Réault Mondialisation  I  Nantes l'excès la ville  I  Histoire de Nantes  I Formation de formateur   I   Formation communication   I   Formation management   I   Formation consultants   I  Gestion du temps   I   Bilan des compétences    I  Art   I   Ressources humaines I  Formation gestion stress  I  Formation coaching   I  Conduite de réunion   I   Gestion des conflits   I  Ingénierie de formation  I  Gestion de projets   I  Maîtrise des changements  I   OutplacementI I Formation Ressources Humaines    I    Prise de parole en public    I    Certification formateurs    I   Orientation professionnelle    I   Devenir consultant    I  Sociologie de culture   I  Master cultureI I Formation management    I  Info culture   I   Lca consultants    I   Formation dI   Conduite réunion  I   Formation consultants   I  Gestion du temps  I  Devenir formateur   I   Certification formateurs   I   Formation coaching Consultant indépendant  I  Ingénierie de formation  I  Bilan de personnalité  I  Bilan de compétence  I  Évaluation manager 360°  I  Coaching de progression  I  Stratégies internet E-commerce Management internet marketing    I    Création site internet     I    Référencement internet    I    Rédiger une offre internet    I   Gestion de projets e-business    I   Droit des nouvelles technologies I intelligence stratégique    I   Négocier en position de force    I    Conduite des changements    I    Management de la qualité     I    Orientation professionnelle    I    Gestion ressources humaines Ingénierie de formation     I     Gestion des conflits      I     Management et performances      I     Communiquer pour convaincre     I    Développement personnel     I     Intelligence émotionnelle Prise de parole en public  I  Gestion stress Conduite de réunion  I  Gestion du temps  I  Conduite des entretiens  I  Réussir sa gestion carrière  I  Formation leadership  I  Recrutement consultantsCommuniquer pour convaincre  I  Prospection commerciale   I   Coaching commercial  I  Formation vente   I  Management commercial   I  Négociation commerciale   I   Responsable formation Knowledge management    I    Gestion de projet internet   I Toutes les formations LCA   I   Formation consultant  I   Formation formateur   I   Colloque odyssée du sujet dans le sciences sociales Statuts lestamp   I   Publications lestamp   I   Art, cultures et sociétés  I  Partenariat lestamp  I  Newsletter lestamp  I  Livre libre prétexte  I  Livre les peuples de l'art  I  Livre french popular music Livre éros et société   I   Livre des identités aux cultures  I  Livre de Bretagne et d'ailleurs  I  Libre opinion  I  Page d'accueil index  I  Formation continue  I  Equipe lestamp  I  Décors populaires Contact lestamp   I   Conférences lestamp   I   Conditions générales lestamp  I  Sciences sociales et humanités  I  Charte confidentialité lestamp  I  Articles  I  Article variations anthropologiques Article traces et contrastes  I  Article rapport à l'écriture  I  Article parler ouvriers  I  Article ouvriers des chansons  I  Article ouvriers de Saint-Nazaire  I Article odyssée du sujet  I  Le rire de Norma
Article le poids la perte des mots   I   Article la prolétarisation du monde ouvrier   I  Article Nantes ville  I  Article interdit sociologique  I  Article envers du décor  I  Article des cultures populaires Article critique de la sociologie politique   I   Article la chanson réaliste   I   Article chanson comme écriture   I   Article apocalypse à Manhattan   I   Appel à contribution   I  Adhésion à lestamp Décor populaire   I  Publications les sociétés de la mondialisation   I   Intervenants au colloque les sociétés de la mondialisation   I  Colloque acculturations populaires  I  Colloque bilan réflexif
Colloque chanson réaliste   I   Colloque états d'art   I   Colloque chemins de traverse   I   Colloque des identités aux cultures   I  Colloque éros et société  I  Colloque espaces, temps et territoires Colloque science fiction, sciences sociales   I   Colloque les peuples de l'art   I   Colloque nommer Nommer l''amour   I   Colloque odyssée du sujet dans le sciences sociales  I  Colloque sciences sociales Colloque les sociétés de la mondialisation Colloque une vie, une ville, un monde  I  Article hommage à Claude Leneveu  I  Article Nantes identification  I  Article prolétarisation Jacky Réault
 
 

© Lca Performances Ltd