Interdit sociologique par Joëlle Deniot Professeur de sociologie à l'Université de Nantes - Habiter-Pips,  EA 4287 - Université de Picardie Jules Verne - Amiens Membre nommée du CNU
 >Equipe Lestamp Fiches individuelles des Membres
Université de Nantes sociologie  Colloque Sociétés de la Mondialisation
 

Cliquer sur l'image...

 
Université de Nantes Sociologie
 
Prolétarisation des mondes ouvriers
Nantes L'excès-la-ville Histoire Sociologie
Le rire de Norma Jean Baker Marylin 2012
Hommage à C Leneveu -Il n'est pas besoin..
A so small world : interdit sociologique
Traces et contrastes du décor populaire
Variations anthropologiques
 Ethos de la juste mesure
Les ouvriers des chanson
L'envers du décor : les peuples de l'art
Les ouvriers Nazairiens ou la double vie
Parlers ouvriers, parlers populaires
Corps et imaginaire dans la chanson réaliste
Apocalypse à Manhattan
Du commun, Critique de sociologie politique
Des cultures populaires
Odyssée du sujet dans les sciences sociales
Espaces-Temps Territoires/réseaux
Corpographie d'une voix Edit. intégrale
Rapport à l'écriture
Sciences sociales et humanités
Un "art" contre-culturel, la rave..
Le temps incertain du goût musical
Hommage C Leneveu-Le poids la perte des mots
 
 
Les peuples de l'art
French popular music
Libre prétexte
De Bretagne et d'ailleurs
Eros et société Lestamp-Edition 2012
Des identités aux cultures
The societies of globalisation
Changements sociaux/culturels ds l'Ouest
Saint-Nazaire et la construction navale
L'ouest bouge-t-il ?
Crises et Métamorphoses ouvrières
Usine et coopération ouvrière
Transformation des cultures techniques
E Piaf La voix le geste l'icône-Anthropologie
La CGT en Bretagne, un centenaire
Espaces Temps & Territoires Lestamp-Ed.

Bilan réflexif Itinéraires Sces sociales. @book. intégral

 

    __________________

Evenements Annonces Reportages

____________________
 
25, Boulevard Van Iseghem
44000 - NANTES
Tél. :
Fax :
02 40 74 63 35, 06 88 54 77 34
02 40 73 16 62
lestamp@lestamp.com

  > Newsletter lestamp  
 

www.sociologiecultures.com Découvrez des synthèses portant sur des thèmes de la sociologie et du développement des cultures populaires, de l'esthétique de la chanson, des connaissances appliquées. Des tribunes s'engageant sur le rapport de l'anthropologie fondamentale des sociétés et des politiques aux sciences sociales, des liens vers des sites web de référence. Si vous voulez les télécharger en vous abonnant, Lestamp-copyright. cliquez ici.

 
 

 
Sociologie Nantes

 

Joëlle Deniot Professeur de sociologie à l'Université de Nantes - Habiter-Pips,  EA 4287 - Université de Picardie Jules Verne - Amiens Membre nommée du CNU Affiche de Joëlle Deniot copyright Lestamp-Edition 2009

 
Sciences sociales et humanités Joëlle Deniot et Jacky Réault : colloque l'Eté du Lestamp avec HABITER-PIPS Université de Picardie Jules Verne.

Université de Picardie Jules Verne- LESTAMP, Amiens H-P Itinétaires de recherche à l'initiative de Jacky Réault

Joëlle Deniot et Jacky Réault Etats d'arts Affiche de Joëlle Deniot copyright Lestamp--Edition 2008

 Joëlle Deniot Jacky Réault 2006 Invention de l'Eté du Lestamp devenu Colloque du Lieu commun des sciences sociales

 
 
Prise de parole en public
Gestion des connaissances KM
Gestion des conflits
Bilan professionnel
Ingénierie de formation
Certification des formateurs
Préparation au concours
Orientation professionnelle
Formation au management public
Conduite de réunions participatives
Gestion du stress au travail
Management de projet
Réussir la prise de poste
Formation coaching de progression
Conduite du changement
Université de Nantes Sociologi eJ Deniot J Réault  CDrom The societies of the globalization Paris LCA 2007

Nantes sociologie

Pour un écosystème réel et virtuel des social scientists  et des sites ouverts à un lieu commun des sciences sociales et à la multiréférentialité

Revues en lignes,

-Pour un lieu commun des sciences sociales

 www.sociologie-cultures.com  

-Mycelium (Jean-Luc Giraud, Laurent Danchin=, Cliquer pour découvrir les nouveautés de septembre 2012

-Interrogations

http://www.revue-interrogations.org/actualite.php?ID=95li

Cliquez sur l'image pour accéder au film sur Youtube Joëlle Deniot. Edith PIAF. La voix, le geste, l'icône. de ambrosiette (Jean Luc Giraud sur une prise de vue de Léonard Delmaire Galerie Delta Paris 7 09 2012 J A Deniot M Petit-Choubrac,J Réault  L Danchin, J L Giraudtous édités au  Lelivredart

 

 



 

Apocalypse à Manhattan




 
Jacky Réault septembre 2001 Lestamp ea Université de Nantes
  Jacky Réault


Agrégé d'histoire, Directeur du GIRI CNRS (1989-1993),
Co-fondateur du Lersco CNRS, Maître de conférence en sociologie à l'Université de Nantes LERSCO 1992
Habiter PIPS, EA 4287 Université de Picardie Jules Verne, Vice-président du Lestamp-Association

l'ai traversé les Ponts de Cé, c'est là que tout a commencé Aragon chanté par Jacques Bertin.

Pourquoi nier encore aujourd'hui ce que, sidéré plus encore que je ne le suggérais, je n'osais exprimer alors,  que ce 11 septembre 2001 je pensais avec Rosa M., dans une exaltation quasi sacrée inspirée par l'épouvante nemesis, à la flotte américaine dans la rade de Santiago du Chili le 11 septembre 1973, tandis que l'Augusto d'un carnaval du massacre met un peuple en cage expérimentale, pour construire avec les Chicago boys et bientôt Ronald Reagan, la société prototype de la mondialisation. Je pense à la chaîne de ceux qui transmettent sans fin, sauf à espérer avec le dernier prophète d'un christianisme exténué, René Girard, une fin à la nécessité du mal.

Le 11 septembre 1973 ou l'acte de naissance d'un nouveau monde,

Les  Guerres du golfe 1991, 2003, ou le passage à l'acte des guerres mondialistes,

Le 11 septembre 2001 ou la clôture du piège, le déclenchement planétaire de la violence mimétique réactive de la
mondialisation.


Mondialisation ? Je nomme ici le réel contemporain, que certains rêvent follement de faire revenir en deçà de l'après Babel c'est à dire de la socio-diversité des nations, dans le délire de la Tour sans limite, entre processus sans sujet, politiques responsables de leur irresponsabilité, et peuples désouverainisés, dans le concept de Guy Bois, l'historien du Moyen-âge devenu celui des crises systémiques, que je salue avec amitié, pas celle d'Alain Minc à destination des béats mickeys mondialisés qui ont envahi avec l'Etat culturel la post-université.

Jacky Réault 11 septembre 2010



Apocalypse à Manhattan

Libérons d'urgence des paroles d'humain pour que la répétition de la chienlit verbale unique, sur fond de chute indéfiniment répétée des Tours, ne nous laisse pas hébétés dans la grotte du cyclope. Revenons dans la lumière et la raison des cités humaines après lui avoir crevé l’œil : fermons, si nous n'avons pas le courage de les briser, ces écrans d'infamie pour ne pas devenir ces ovins que caresse Polyphème. Rentrons d'abord dans nos chambres avec Gutenberg, Pascal et les détours de la réflexion ; le partage d'humanité s'y fera dans la pudeur, avec les malheureux qu'ont dévorés les monstres abattus.

Puis revenons dans les sociétés qui nous ont humanisés pour faire de la politique car c'est là que peuvent se construire des solidarités et des actions qui n'ont rien à voir avec les gluantes manipulations de masse de l'émotion avec l’embrigadement vulgaire, avec l'apologie de l'inversion de la raison.




Débranchons, pensons, retrouvons nous


Débranchons

Il est absolument vital, il y va de la raison, pas seulement de la liberté, d’abattre, comme l’autre bête de cette apocalypse qu’elle nous donne en spectacle, la manipulation affective, l'entreprise d'éradication de toute pensée réfléchie, l'embarquement de la planète entière, dans la folle logique d'une guerre de religion ou, pire, de civilisations ; ce sont sur ces millions d’écrans, ces bien-nommés, autant de leurres criminogènes pour nous solidariser aveuglément à la vraie domination mondiale, à l’autre violence qu'elle engendre à partir de son centre. Cette entreprise de soumission, cette régression intellectuelle, condensent la vérité toujours plus banale, de la domination des groupes financiers centraux sur les média de la planète. Indistinctement privés ou publics, ils substituent,  la pâtée des biens culturels à la précieuse fragilité de la Beauté et du Savoir et, depuis janvier 1991[2], le mensonge de la communication globale  et ethnicisée, au Logos libérateur des cités.

Laisser-faire  cet encerclement de l'esprit et des âmes, à toutes les échelles du monde, briserait la longue conquête civilisatrice dont les nations d’adhésion, culturellement hétérogènes, non ethniques, sont les précaires aboutissements. Ce nouveau siècle verrait le monde, chaque société, chaque ville, la France bientôt, précipités dans la cruauté d’opaques guerres civiles, se faire face à elles-mêmes, dans l’exaltation mortifère du moloch de la différence  irréductible.


Pensons !

Pensons au livre qui rend libre, et à l'image perverse qui asservit à l'inverse de l'icône qui parle à la personne. Pensons ! Pensons et dé pensons, avec des livres, les allers-retours de raison et d’autres raisons, qu'ils permettent. Protégeons absolument nos enfants de la ritournelle autiste de l'image en boucle issue du Lieu unique, autant de chaînes de leur asservissement. Lisons et relisons Orwell, Lasch, Steiner, Michéa, Orwell encore, ceux qui traquent la barbarie nivelant le savoir et la pensée dans la mondiale culture de masse décérébrante, dite jeune hélas, et triomphant comme telle.

Séparons nous de ce big  brother  advenu, de sa novlangue  universelle réalisée, de la mémoire  partout abolie, si nous ne voulons pas devenir aussi infantiles et pervers que le propos qu'on nous assène, si nous voulons encore pouvoir être des pères, c’est-à-dire des séparateurs. Si nous voulons repasser le miroir du virtuel-immédiat  au réel-médiatisé et retrouver ainsi l’ intelligible.

Pensons, en l’occurrence, et sans trop régresser à quelques actes constitutifs du moment actuel ; à janvier 1991 quand les bombes américaines détruisent méthodiquement la production d’eau de Bagdad. Pensons aux onze ans d’empire du bien  sur les pompes et autres artefacts de la modernité élémentaire qui continuent de rendre impossible jusqu’à la séparation des égouts et de l’eau bue. Pensons aux centaines de jeunes vie chaque jour arrachées au corps vivant du peuple d’Hammourabi.

Pensons à la suite nécessaire d'actes, déroulés depuis qu’Ariel Sharon fait irruption un vendredi d’automne sur l’esplanade des Mosquées de Jérusalem. Pensons aux jumelles et conséquentes, élections de l'homme de Sabra-Chatila sur la terre des trois livres, et de Bush junior à la place de la tête du centre du monde. Pensons à la comédie de l'isolationnisme avancée pour laisser son allié, son double, aller au bout de son délire d'emprise, de sa volonté d'abolir l'autre, quitte à mettre le feu au monde, et à précariser son peuple qui a tant mérité la paix.

Pensons à la systématique et durable alliance de l'Etat américain avec les forces les plus obscures des féodalités pétrolières, à leur engagement, peu soucieux de vies et de libertés, contre les intellectuels, partis, Etats laïcs, émergés du printemps arabe des Trente Glorieuses, écrasés dans l’alliance des Wahabbites et du dollar. C'est Washington qui nourrit les forces mêmes qui viennent de la frapper ; parce que la monopolisation du pétrole saoudien est à ce prix ; parce qu'il en a besoin surtout pour interdire l'accession de toute nation à un degré d’existence qui pourrait contenir son omnipotence. Incommensurable et durable inintelligence du monde de cet Etat qui prétend le guider ! Irréparable fourvoiement de l'histoire si nous devions nous résigner !


Retrouvons-Nous !

Et puis redescendons le soir venu sur cette place bordée de platanes, ou sous le beffroi, qu'importe, retrouvons ces lieux communs des hommes vivants, ce face-à-face autour d'un verre, où fusent des paroles réfutables, métaphore vivante du forum, que sont par exemple, résistants, à leur façon, les villages d'Aquitaine et leurs tables de café. Reprenons là des débats d'humains, signifiants par leurs lignages, leurs territoires, leurs cultures, leur histoire et leur mémoire. Renvoyons à leur triste amertume les chasseurs de sorcières trouvant chaque jour quelque indignité à nos frères, à nos pères et aux leurs, à l'histoire qui les a faits et qui nous a faits... pour mieux prêcher notre abolition !

En ces temps de régression, de fusion planétaire, comme nous ressentons que nous ne sommes rien sans cette chair de nos solidarités-identifications biographiques et historiques, de compagnons de Jeanne d’Arc ou du 18 Juin, d’ouvriers de 48 comme de la cruelle intelligence de Flaubert, de soldats de l’an II et des camisards des Cévennes. Ce sont précisément ces ancrages identifiants que détruisent sélectivement, la massification mondiale de l’individu sans lien, comme le dépeçage des communautés de destin, pendants de la mercantilisation des hommes et des choses. C'est là que nous retrouvons tout ce qui est requis pour tenir en échec cette lancinante intrusion, jusque dans nos foyers, de la pensée unique.

Puis retournons faire cité, là où se condensent la civilisation de la Loi et, si ambivalente que soit son exercice, la violence légitime de l'Etat, sans lesquelles la jungle resurgit de partout tandis que la vengeance privée et le clan tiennent lieu de république ; ce n'est pas le citoyen qui fait la cité mais la cité, l'universel concret de sa cité et non la fourmilière - marché global ou l'Empire gros d'apocalypse, qui fait les hommes citoyens, voire hommes.



Mare nostrum


Redevenir citoyens d'une nation osant encore poser sa voix propre face au monde, c’est l’urgence absolue d’affirmer aujourd’hui, haut et fort, qu’on ne fera jamais de nous les ethnoguerriers d’une “ civilisation”. C’est un crime contre l’esprit de faire de ce mot garant des grandes matrices de l’humanisation une machine de guerre. Nous nous abreuvons de toutes, et de leur concert. Nous, Français, savons dans l’intimité de notre histoire de rencontres et de haines, que la civilisation de Bagdad, de Cordoue, de Damas, participe de la nôtre, l’a nourrie et la complète. Nous sommes, avec les autres nations latines et grecques, les deux moitiés de cette mare nostrum  du pain du vin, - quotidien pour nous transgression pour eux -, de l’huile d’olivier, du Livre et de la ville et de la raison d’Ionie. Au sein même de notre peuple, des multitudes de ces deux moitiés coexistent pour toujours.

Il faut donc aujourd’hui, dans une certaine construction nivelante de l’Europe, interroger cette confusion rampante entre ensemble civilisationnel, (l’Europe ? le monde arabo-islamique), et corps politique (libres cités historiques et peuples souverains, c’est-à-dire nations). N’est-elle pas grosse à la fois, d’épuration interne et de choc, - soyons clairs, de guerres - posées comme découlant de la nature des choses  à la mode d’Huntington[3]  et de son lecteur favori Kissinger ?

Refuser le chantage affectif n'exclut en rien l'effroi pour l'horreur qui touche nos semblables ce 11 septembre, cette horreur fut-elle  signifiante, (ne feignons pas de l'ignorer, même si cela nous scandalise), pour des multitudes maltraitées. Cela inclut évidemment la compassion pour les victimes qui, elle, ne se marchande pas. Mais cette horreur n'est pas conseillère, et surtout pas des façons de la détourner. Elle devient même un moyen à la fois de nous asservir, et de se multiplier avec certitude, si la fusion prélogique qu’on nous fait vivre se révèle un engagement politique sous un drapeau de croisade.

Le retour sur la scène de sujets de l’histoire, la mobilisation de citoyens et de nations, - inséparable couple -, rétabliraient enfin un libre concert de peuples souverains[4], floraisons naturelles de l’indispensable diversité du monde, et en leur sein, de forces sociales exprimant démocratiquement les intérêts contradictoires des sociétés complexes. Ainsi pourraient resurgir, au-dedans comme au-dehors, de véritables enjeux de progrès, ou plus  ambitieusement de  maintenance des fondamentaux menacés, pour des luttes négociables balayant ce consensus entropique, forme achevée de l’instinct de mort. La seule issue, à l’inverse, des régressions religieuses comme ethniques, qu’encourage la crise de l’universalisme américain, et sa fuite en avant vers l’empire universel, c'est l'extermination réciproque.


Aux armes donc !

Aux Armes de l'esprit, du débat en raison, et de la politique, - l’art des cités -, retrouvée. Aux armes, parce que jamais il n’y eut à affronter risque plus mortel porté par des forces plus massives et incontrôlées, à une échelle jamais vue et parce que jamais il n’y eut aussi peu de sujets  responsables individuels ou collectifs. L ’” adversaire ”  Protée, multiforme et ubiquiste,  est partout maladie de la raison politique. Le Capital  fait, si l’on ose dire, son travail et l’Empire le sien. Mais où est donc passé le sacerdoce ?
Quoi de neuf athéniens  ? Rien ! C’est l’effondrement moral des cités et des citoyens, vieille histoire, qui noie l'agora dans l’Empire et transforme l'Empire à qui l’on ne résiste plus, en machine folle. Rien, à ceci près qu’ayant atteint les limites planétaires le capital, vraie nouveauté, et l’Empire  ne laissent dans leur folie aucune alternative à l’humanité que la résistance des cités. Le capitalisme ne produit pas d’ordre social.(Braudel)

- L’adversaire c’est l’instrumentalisation politique ou l’institutionnalisation de toute différence culturelle, promue par des minorités violentes relayées par des media (Catherine Coquery-Vidrovitch).Les différentialistes[5],  qui légitiment ou entérinent leur puissance, sont héritiers de Gobineau et des théories raciales ravalées à la mode d’un air du temps relativiste absolu : Communautarismes, ethnicismes, fondamentalismes religieux. Le différentialisme a servi de principal levier au centre américain pour affaiblir les nations viables, au Moyen-Orient, en Europe centrale, en Yougoslavie, ( ce pourrait être le tour de la France).

- Ce sont les dédifférenciateurs (Devereux) dans l’ordre de la pensée supprimant toute hiérarchisation des pratiques humaines et déniant les matrices constituantes de la raison, différenciation des sexes et des âges, transcendance du père dans la filiation, de la loi souveraine dans la société etc. Tout en découle ! Quel que soit leur âge, infantile ou sénile, adulte jamais, les dédifférenciateurs sont les combattants d’un parti qui a pour nom nihilisme.

- C’est  la pensée zéro  des multinationales des biens culturels, et bientôt de l’enseignement[6]. C’est le zèle de leurs compères liquidateurs du savoir au sein même de l’école, extirpant toute raison critique, réduisant nos enfants au vide universel de la communication pédagogiste, troupeau offert au cyclope. C’est le déversement chez nous de l'obscurantisme à la sauce moraliste et syncrétique : la radio d’
État qui symbolisa la Culture en français,  n’a t elle pas inauguré sa mise au pas en se déclarant, avec Laure Adler, fermée désormais aux “ professeurs et aux hommes politiques ”. C’est plus généralement la vacuité des dirigeants politiques, préposés à la pédagogie de la modernisation  des peuples des satrapies, ordonnateurs  délégués de notre dés-identification.

Ce sont, en ces jours traumatiques, enfin les va-t-en-guerre de l’occident illimité strictement symétriques des clandestins de la Djihad qui auraient fondu au soleil si les
États-Unis avaient imposé  au Moyen-Orient une politique de paix[7].

Soyons prêts pour toute mobilisation où l'emporteraient le primat de la connaissance, des raisons, raison réflexive du logos, raison sensible et symbolisée engendrant l'Art, le primat du travail sur le capital, l’accueil à toutes les civilisations, nos mères en humanité, la liberté des nations. Pour la plupart d'entre elles, quand sonne si souvent l'heure de la violence unilatérale de ce Pentagone qui dit si bien qu'il convoite cinq continents, l’œil du cyclope ne fait pas si grand cas. Pourtant le peuple américain, que l'on entretient dans la pensée grotesque que son
État représenterait l'immanence du Bien, mérite notre respect comme  grande nation moderne issue de la même veine révolutionnaire que la nôtre.

Nous faisons le vœu qu’il considère enfin le spectacle, dont on va le saouler, des actes de révolte épouvantables que suscitent ses maîtres, comme un miroir cruel de l’inhumanisation immanente à l’ordre qu’ils engendrent, sur les territoires, sur les peuples et, par l’œil du cyclope, jusque dans l’intimité des vies. Seules ces mobilisations de la politique retrouvée, de l’esprit et du cœur, pourront désamorcer les solidarités populaires des périphéries les plus humiliées et offensés avec des chevaliers blancs, fous,  et finalement défaitistes, qui privatisent, dans l'imposture, avec les milliards du pétrole et la très longue complicité de la CIA, la résistance des peuples qu'ils ne contribuent  qu'à disqualifier.

Ce 11 septembre 2001 leur crime colossal, nourri du désir d’apocalypse des vaincus, s'avère le meilleur scénario spectaculaire vers la soumission accrue  de la planète occidentale  entière devenue instantanément, (quelle leçon de choses !) fourmilière globale et décérébrée.
L'homo sapiens et ses cités de l’après-Babel[8] (d’après la folle démesure d’un empire post-humain unique sous une seule langue), l’urgence pour la nôtre, pour tous les peuples libres de re venir au monde avec leur parole propre,  sont des combats ; les seuls qui valent.



Jacky Réault


Jacky Réault Directeur du GIRI Cnrs 1988-1992, Cofondateur du Lersco 1972, du Lestamp 1995, de Habiter-Pips ea 4287 de l'UPJV 2008
Nantes, les 11,12,13 septembre 2001


Anne Réault Plasticienne Paris Dessin original 2008

 

Viatique [9]

Apocalypse,
dite de Saint Jean, 18.
Braudel, Fernand, Les grandes civilisations. In Baille Braudel Philippe, Le monde actuel. Histoire & civilisations.. Paris, Belin 1963. La dynamique du capitalisme. Arthaud 1983.
Cerovic, Stanko,. Dans les griffes des humanistes, Castelnau-le-Lez :  Editions Climats 2000.

Démosthène, Discours sur la couronne. In Plaidoyers politiques. Paris : Les Belles Lettres 1958, Vol IV, P. 5-126.

Devereux Georges.  l’Identité ethnique  in Ethnopsychanalyse complémentariste, et, Femmes et mythe. , « Introduction », Paris Flammarion, 1972, 1988.

Homère, L’Odyssée

Lasch, Christopher. La révolte des élites, Avant propos de J C Michéa. Castelnau-le-Lez  Climats1996.

Legendre, Pierre.La fabrique de l’homme occidental. Paris Editions Les Mille et Une Nuits. 1996, et De la société comme texte. Linéaments d’une anthropologie dogmatique. Paris Fayard 2001.

Michéa Jean-Claude. L’enseignement de l’ignorance et ses conditions modernes, et Orwell, anarchiste tory, suivi de A propos de « 1984 », Castelnau-le-Lez : Climats, 1999, 2001.
Orwell George. 1984. Paris Gallimard 1997

Steiner George. Réelles présences, Les arts du sens. Paris, Gallimard 1991.

Todd, Emmanuel. Le destin des immigrés. Paris Ed. du Seuil 1995, L’illusion économique. Paris Gallimard,1998

 

Anne Réault plasticienne Paris 2009   Fenêtres et murailles  d'une cellule

L'homme âgé en réflexion à la fenêtre dans la muraille, gouache d'Anne Réault d'après un détail de Giotto. (copyright 2008)

 



Manuel Réault APMR Agence Pour le Monde Réel, Agence Pierre-Manuel Réault, photo Naples 2001 copyright

Enfant d'un sud s'exerçant à crever l'œil du cyclope -Naples 2000
Photo Pierre-Manuel Réault - APMR  Agence Photos du Monde Réel
Copyright P.M. Réault


Notes


[1]Apokalupsis, (de apokaluptein, littéralement enlever ce qui couvre, y compris activement, démasquer) révélation qui contraint à l’aveu.

[2]La répétition encore modeste, pourtant aussi grosse qu’une vérité de Joseph Goebbels, s’appelle  la mise en scène de Timisoara, dans la marge de culture hongroise de la Roumanie, dès décembre 1989.Dès lors toute une région du globe, très précisément, l’Europe orientale d'Enki Bilal et de Stanko Cerovic, sait que tout peut lui arriver. Après cette date,  quel homme doué de sens commun, peut encore lier le beau mot d’information à ce qu’émet l’œil du cyclope ? Cela est si fort que l’imposture commune des sondages ne peut plus sur ce thème étouffer la vox populi.

[3] S.P. Huntington, Le choc des civilisations, un darwinisme social à l’échelle des globalisations.

[4] Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, 23 24 et 26 août 1789, Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la nation, nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.

[5] E Todd, Le destin des immigrés. Seuil 1995.

[6] Comment le business investit l’école républicaine. Dossier de l’Expansion du 13 septembre 2001.

[7] Est-il vraiment trop tard pour un  Etat palestinien viable  à l’instar d’un Etat d’Israël débarrassé des fantasmes d’espace vital. Le Grand Israël, et sa rançon obligée, l’apartheid est une prison pour les deux peuples, le pire modèle pour les siècles à venir. Si son abandon ne peut plus suffire à faire la paix, il en est l’indispensable premier pas. Le second c’est la fin de la modernisation centrale, l’ajustement culturel  des économies, des sociétés, des territoires des familles et des âmes. charbonnier-maître-chez-soi, peut seul désirer ouvrir sa porte à qui il veut sinon à tous,  à l’exclusion des missionnaires de la colonisation totale que forment le couple de la domination contemporaine des différentialistes et des dédifférenciateurs

[8]
Ce texte fut écrit et reste très volontairement daté. La guerre mondialiste (G Bois) qui est alors l’horizon est celle dite du Kosovo, (L’Europe-Otan n’est pas la paix !),  celle qui s’annonce déjà est l’invasion pétrolière et coloniale de l’Irak : Pour cette réédition-web Lestamp-Association, Pour un lieu commun des sciences sociales, de juin 2005, les  seuls variantes avec le texte original sont l'ajout sur l'icône (en italique), et l'image qui libère -Vr J R Retour des peuples ?_  (à l'encontre de la phobie hélas platonicienne et toujours intellectualiste de toute image) et l’explicitation finale tellement évidente et nécessaire, de la parabole biblique fondatrice de toute anthropologie. Nous nous étions interdite à chaud, de l’écrire, par une sorte d’horreur sacrée, mais la planète entière l’avait si violemment ressenti, n’était-ce pas une Babel clonée (le clonage ce fantasme radical de l’époque ! ) que le World Trade Center ? Moins de quatre ans plus tard, l’après-Babel n’est-il pas déjà à l’ordre du jour ? La clé de toute politique qui compte n’est-elle pas dans toutes formes de résistances populaires contre le nouveau despotisme non seulement d’un centre unique mais, plus diffus et pervers, au sein même des nations et de l’archipel mondialisé de leurs villes capitales,. contre les oligarchies financières et médiatiques mondialisées. Les scansions en sont aujourd’hui dans toutes les têtes, le vote du 29 mai 2005 dans le pays inventeur de la souveraineté du peuple et, quelque jours plus tard, dans cet ancien centre du monde, première patrie de l’intelligence critique moderne qui engendra Spinoza. Nous avons aussi complété le viatique  pour une référence présente dans le texte mais oubliée dans la bibliographie finale, celle de Christopher Lasch, l’auteur du complexe de narcisse, l’analyste le plus précoce de l’individualisme insignifiant et de la désubstantialisation de la démocratie (Guy Bois, Une nouvelle servitude essai sur la mondialisation François-Xavier de Guibert 2003) à l’ère de la mondialisation.

[9] Post festum, novembre 2001. Dans la réédition sur le site on a rajouté le nom de Laure Adler directrice de France Culture que nous avons entendue en direct un lundi matin vers huit heures proférer ses paroles mortifères.


Jacky Réault
Agrégé d'histoire, Directeur du GIRI CNRS,
Co-fondateur du Lersco CNRS, Maître de conférence en sociologie à l'Université de Nantes LERSCO 1992
Habiter PIPS, EA 4287 Université de Picardie Jules Verne, Lestamp-Association
Droits de reproduction et de diffusion réservés © LESTAMP 2005

 

LES VOEUX DU LESTAMP POUR 2016

 

Voeux du Lestamp 2016 Ré-enchantez-vous.

 

10ieme.ete.du.lestamp.2016.le.mal.

Pour soumettre un projet de com.: joelle.deniot@wanadoo.fr

et jacky.reault@wanadoo.fr

 

Entrée libre 

LE 10° ETE DU LESTAMP

 

 LES 30 JUIN 1° JUILLET, 2 Juillet 2016

à  Nantes

 

Sur le thème le plus problématique et le plus tabou de l'époque de la mondialisation sans sujet (Kaos Kaos, Edition d'Eros et societés Essai plastique à l'occasion de l'...Jacky Réault )

 

le mal

 

Aux limites des sciences sociales

 

__________

 

 

 

Janvier 2016 KAOS (oeuvre de Jacky Réault, tous droits réservés) ou la mondialisation sans sujet

 

__________

 


Jean-Luc Giraud, 2012 Rire très jaune en traits très noirs

Evenements 2014

 

 

Eros et Liberté, Deniot Mouchtouris Réault. Paris Le Manuscrit 2014 Jacky Réault Paris 2014, Eros et Liberté Le Manuscrit

Jacky Réault in Eros et Liberté, Erographie, Cycles historiques d'Eros et formes sociales de la liberté.

Jacky Réault in Eros et Liberté, Erographie, Cycles historiques d'Eros et formes sociales de la liberté. 

 

_______________________________________________________

 

 
 
 


LIENS D'INFORMATION
 

 Paris formation    I    Nantes formation   I   Formations management   I   Formations communication   I   Formations ressources humaines   I   Développement personnel   I   Stratégies marketing LCA consultants  I  LCA formation  I  Internet informatique  I  Manouia conseils  I  Jacky Réault Mondialisation  I  Nantes l'excès la ville  I  Histoire de Nantes  I Formation de formateur   I   Formation communication   I   Formation management   I   Formation consultants   I  Gestion du temps   I   Bilan des compétences    I  Art   I   Ressources humaines I  Formation gestion stress  I  Formation coaching   I  Conduite de réunion   I   Gestion des conflits   I  Ingénierie de formation  I  Gestion de projets   I  Maîtrise des changements  I   OutplacementI I Formation Ressources Humaines    I    Prise de parole en public    I    Certification formateurs    I   Orientation professionnelle    I   Devenir consultant    I  Sociologie de culture   I  Master cultureI I Formation management    I  Info culture   I   Lca consultants    I   Formation dI   Conduite réunion  I   Formation consultants   I  Gestion du temps  I  Devenir formateur   I   Certification formateurs   I   Formation coaching Consultant indépendant  I  Ingénierie de formation  I  Bilan de personnalité  I  Bilan de compétence  I  Évaluation manager 360°  I  Coaching de progression  I  Stratégies internet E-commerce Management internet marketing    I    Création site internet     I    Référencement internet    I    Rédiger une offre internet    I   Gestion de projets e-business    I   Droit des nouvelles technologies I intelligence stratégique    I   Négocier en position de force    I    Conduite des changements    I    Management de la qualité     I    Orientation professionnelle    I    Gestion ressources humaines Ingénierie de formation     I     Gestion des conflits      I     Management et performances      I     Communiquer pour convaincre     I    Développement personnel     I     Intelligence émotionnelle Prise de parole en public  I  Gestion stress Conduite de réunion  I  Gestion du temps  I  Conduite des entretiens  I  Réussir sa gestion carrière  I  Formation leadership  I  Recrutement consultants  I Communiquer pour convaincre  I  Prospection commerciale   I   Coaching commercial  I  Formation vente   I  Management commercial   I  Négociation commerciale   I   Responsable formation Knowledge management    I    Gestion de projet internet   I Toutes les formations LCA   I   Formation consultant  I   Formation formateur   I   Colloque odyssée du sujet dans le sciences sociales  I  Statuts lestamp   I   Publications lestamp   I   Art, cultures et sociétés  I  Partenariat lestamp  I  Newsletter lestamp  I  Livre libre prétexte  I  Livre les peuples de l'art  I  Livre french popular music   I Livre éros et société   I   Livre des identités aux cultures  I  Livre de Bretagne et d'ailleurs  I  Libre opinion  I  Page d'accueil index  I  Formation continue  I  Equipe lestamp  I  Décors populaires Contact lestamp   I   Conférences lestamp   I   Conditions générales lestamp  I  Sciences sociales et humanités  I  Charte confidentialité lestamp  I  Articles  I  Article variations anthropologiques   I Article traces et contrastes  I  Article rapport à l'écriture  I  Article parler ouvriers  I  Article ouvriers des chansons  I  Article ouvriers de Saint-Nazaire  I Article odyssée du sujet  I  Le rire de Norma Article le poids la perte des mots   I   Article la prolétarisation du monde ouvrier   I  Article Nantes ville  I  Article interdit sociologique  I  Article envers du décor  I  Article des cultures populaires Article critique de la sociologie politique   I   Article la chanson réaliste   I   Article chanson comme écriture   I   Article apocalypse à Manhattan   I   Appel à contribution   I  Adhésion à lestamp   I Décor populaire   I  Publications les sociétés de la mondialisation   I   Intervenants au colloque les sociétés de la mondialisation   I  Colloque acculturations populaires  I  Colloque bilan réflexif   I Colloque chanson réaliste   I   Colloque états d'art   I   Colloque chemins de traverse   I   Colloque des identités aux cultures   I  Colloque éros et société  I  Colloque espaces, temps et territoires Colloque science fiction, sciences sociales   I   Colloque les peuples de l'art   I   Colloque nommer Nommer l''amour   I   Colloque odyssée du sujet dans le sciences sociales  I  Colloque sciences sociales Colloque les sociétés de la mondialisation Colloque une vie, une ville, un monde  I  Article hommage à Claude Leneveu  I  Article Nantes identification  I  Article prolétarisation Jacky Réault
 

© Lca Performances Ltd